Équipe d’information du CNASI

Le projet du CNASI est composé d’une équipe de gestion de projet et bénéficie du soutien du conseil d’administration de l’APAC, d’un comité consultatif national et d’un comité consultatif technique.

Équipe de gestion de projet

Ameena Sadique

Gestionnaire de projet, sous contrat

Ameena compte près d’une décennie d’expérience en gestion de projet et en analyse des activités, qui lui servira dans le cadre de son poste de gestionnaire de projet du CNASI. Passionnée d’enseignement, Ameena a formé plus de 100 professionnels des technologies de l’information de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Afrique par le biais des organismes de formation Topron Consulting et IT Coach. Elle possède une grande expérience en automatisation robotisée des processus, en restructuration des activités, en conceptualisation de l’expérience client, ainsi que dans la mise en œuvre des méthodes agiles et en cascade (waterfall) pour la gestion de projet. Elle a travaillé à Elections Ontario, où elle a soutenu le développement d’un nouveau système de gestion des élections, qui incluait le Grand Nord de l’Ontario, ainsi qu’à Loblaw Technology, où elle a mis en place diverses plateformes technologiques en soutien aux opérations existantes, puis à la ville de Toronto, où elle a contribué à transformer le service de la paie. Ameena habite actuellement à Toronto, où elle est née et a grandi.

Len Garis, directeur de la recherche, sous contrat

Len apporte au projet du CNASI quatre décennies d’expérience dans les services d’incendie et le milieu universitaire. Spécialisé dans la prise de décision fondée sur des preuves, Len gérera tous les aspects du programme de recherche approuvé, en assurant la rigueur académique, tout en recherchant des occasions de renforcer la mission de l’organisation par la recherche et l’évaluation.

Jeremy Parkin

Directeur du développement de programmes

Jeremy Parkin se joint à l’équipe de projet du Conseil national autochtone de la sécurité-incendie (CNASI) en tant qu’agent de liaison du Comité consultatif technique (CCT). Jeremy est membre de la collectivité des Mohawks de la baie de Quinte et compte plus de 20 ans d’expérience au sein de services d’incendie des Premières Nations, de même qu’une solide expérience en matière de leadership, acquise par le biais des opérations et de la gestion de services d’incendie. Jeremy a travaillé avec des dirigeants et des organisations de chefs des pompiers tant à l’échelle provinciale que fédérale. Son rôle au sein du CCT est de faciliter la coordination de l’élaboration et de la prestation de programmes, ainsi que de traiter les questions techniques régionales et nationales.

Emma Hull

Directrice de la prestation de programmes

Emma est responsable de la supervision stratégique et opérationnelle du Service du commissaire autochtone aux incendies (SCAI). Elle s’épanouit dans des environnements complexes – elle a acquis une grande expérience culturelle et professionnelle en travaillant plus de 25 ans au Royaume-Uni, en Australie et au Canada, en plus d’avoir fait une immersion dans les cultures et langues autochtones.
En plus d’une formation universitaire en ressources humaines et en leadership, Emma détient une certification en gestion des urgences et en gestion de projet. Ses secteurs d’expertise comprennent les feux de végétation et de bâtiment, les services médicaux d’urgence, la coordination de projet, la formation, la logistique, l’assurance de la qualité, la gestion financière et les rapports. Fière d’être une alliée autochtone, Emma a consacré plus d’une décennie à accroître la sécurité publique dans les collectivités autochtones. Elle possède une compréhension approfondie de l’APAC et du projet du CNASI, ainsi que des besoins uniques et diversifiés des collectivités autochtones du Canada en matière de sécurité-incendie et de sécurité des personnes. Soleil ou neige, Emma profite du plein air dès qu’elle en a l’occasion. Elle habite le territoire Secwépemc situé à l’intérieur-centre de la Colombie-Britannique.

Instances consultatives du projet du CNASI

Conseil d’administration de l’APAC

Présidente

Michelle Vandevord

Représentante de la Saskatchewan

Michelle Vandevord (Day Star Woman) est un membre actif du service de pompiers volontaires de la Première Nation de Muskoday. Elle est la plus ancienne pompière de l’histoire du service et la première femme capitaine. Elle a commencé sa carrière à Prince Albert en tant qu’agente chargée d’offrir des programmes de prévention des incendies aux collectivités et est maintenant directrice exécutive du Saskatchewan First Nation Emergency Management (SFNEM) à Prince Albert. Elle est membre du comité d’éducation publique des chefs des pompiers de la Saskatchewan et a été reconnue par son inclusion dans le programme Rising Star de la National Fire Protection Association (NFPA). Elle vit dans sa communauté de la Première Nation de Muskoday et est la mère de trois filles et de trois fils adoptifs. Elle est la très fière Kookum de quatre petits-fils intelligents, beaux et drôles.

Melvin McLeod

Représentant de l’Ontario

Melvin McLeod vit dans la Première Nation de Nipissing, située juste à l’ouest de North Bay, en Ontario. Il est au service du service d’incendie de la Première Nation de Nipissing depuis près de 30 ans. Melvin est fier de travailler avec l’Ontario Native Fire Fighters Society (ONFFS) et le conseil d’administration de l’APAC, contribuant ainsi à la réalisation d’un travail significatif. Il est reconnaissant envers ses quatre enfants et sa femme qui le soutient et qui lui permet de s’absenter de la maison lorsque le devoir l’appelle et qui l’aide à pratiquer ses activités traditionnelles de chasse à l’orignal et au chevreuil et de pêche.

Vice-président

Anthony Moore

Représentant de la Colombie-Britannique

Anthony Moore est originaire du village Nisga’a de Gitwinksihlkw, situé sur la côte nord-ouest de la Colombie-Britannique. Il est actuellement employé par le gouvernement Nisga’a Lisims en tant que gestionnaire des services d’intervention d’urgence. Il fait partie du service d’incendie de Gitwinksihlkw depuis 1998 et est un répondant médical d’urgence agréé. Anthony est diplômé des programmes de certificat en gestion des urgences et en intervention médicale d’urgence du Justice Institute of British Columbia (JIBC) et poursuit son perfectionnement professionnel en poursuivant des études afin d’obtenir un certificat de professionnel en santé et en sécurité du British Columbia Institute of Technology (BCIT).

William ‘Billy’ Moffat

Représentant du Québec

William Moffat est un membre de la Première Nation Mi’gmaq de Listuguj, au Québec. Pompier depuis 2001, il est passionné par l’idée d’aider les autres à atteindre l’excellence. Billy utilise son expertise pour aider les services et les communautés à rédiger des propositions et a réussi à obtenir des fonds et des services. Il a commencé sa carrière au service de police d’Amerindain en mars 1982. Il a servi comme agent de police pendant plusieurs années dans les communautés des Premières Nations de Listuguj, Waskaganish et Wemindji. Billy a reçu de nombreux prix, dont celui d’officier de l’Ordre du mérite des forces de police (2018), la médaille du jubilé de la reine Elizabeth II (2012) et la médaille de la police pour services exemplaires (30 ans). Il est fier de mettre en œuvre des pratiques communautaires et aime servir toutes les communautés des Premières Nations.

Secrétaire/trésorier

Allan Peters

Directeur de la collaboration

Allan Peters est originaire d’Elsipogtog, au Nouveau-Brunswick. Sa carrière dans le domaine des services d’urgence s’étend sur plus de deux décennies et comprend les fonctions de travailleur paramédical, de chef ambulancier et de pompier. En plus de son rôle à l’APAC, Allan est membre du conseil d’administration de l’Association des chefs de pompiers du Nouveau-Brunswick. Il met son expertise en matière d’enquête et d’inspection des incendies au service de l’amélioration de la sécurité-incendie dans les communautés autochtones. Allan aime le sentiment d’accomplissement que lui procure son travail et les gens qu’il rencontre. Il vit avec sa femme et leurs deux chiens.

Directeur exécutif

Blaine Wiggins

Originaire des Mohawks de la baie de Quinte en Ontario et élevé dans l’intérieur de la Colombie-Britannique. Déterminé à améliorer la sécurité dans les communautés des Premières Nations, Blaine a travaillé avec des collèges publics et dirigé des organisations régionales et nationales pour sensibiliser et soutenir les progrès mesurés visant à combler les lacunes en matière de législation, de politique, de capacité et de ressources dans les services d’incendie et d’urgence des Premières Nations. Il possède une vaste expérience des services d’urgence, ayant commencé par les incendies de forêt, le travail paramédical, la lutte contre les incendies municipaux, la gestion des urgences en cas de catastrophe et la direction des services d’incendie et de secours d’urgence. Son expérience comprend également des événements d’urgence majeurs, notamment des incendies de forêt, des évacuations communautaires, des pandémies et des inondations, ainsi que les grands incendies mortels de 2009 en Australie.

Son expérience professionnelle est agrémentée d’une formation en administration publique, en informatique, en gestion des urgences, d’un diplôme de pompier et d’une maîtrise en justice et sécurité publique.

Objectifs du projet du conseil d’administration de l’APAC

  • Faire appel à la collaboration des Autochtones dans toutes les composantes de l’élaboration et de la conception du projet du CNASI.
  • Créer un modèle de financement durable pour assurer la viabilité du projet du CNASI à long terme.
  • Collaborer avec les organisations autochtones nationales.
  • Créer une organisation formelle jouissant du soutien garanti du gouvernement.
  • Faire passer le portefeuille de projets du CNASI de Services aux Autochtones Canada à Sécurité publique Canada.
  • Mettre en place une structure de gouvernance autochtone durable et efficace.
  • S’assurer que le projet du CNASI est libre de toute interférence politique et qu’il est capable de poursuivre un programme de sécurité publique autochtone significatif.

Comité consultatif national

Le rôle du Comité consultatif national (CCN) est de conseiller l’APAC sur la structure de gouvernance, le mandat, l’étendue des pouvoirs et la portée des programmes et des services du projet du CNASI.

Mandat

Le Comité consultatif national (CCN) fait preuve d’un leadership collaboratif en fournissant une gouvernance concrète, un développement organisationnel et des conseils connexes à l’APAC afin de soutenir la création du projet du CNASI.

Membres

  • Le CCN est composé de 10 personnes qui représentent des organisations autochtones ou qui agissent indépendamment.
  • Le CCN offre un siège à un aîné qui contribue au groupe en tant que membre à part entière.
  • Le CCN comprend trois sièges pour les organisations autochtones nationales (OAN), dont l’Assemblée des Premières Nations (APN), le Ralliement national des Métis (RNM) et l’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK).
  • Deux sièges sont occupés par de jeunes leaders autochtones qui ont une connaissance pratique des sujets liés à la gouvernance.
    Quatre membres sont des experts en la matière qui ont des affiliations crédibles pour soutenir le travail du CCN.
  • Le CCN a instauré une règle de non procuration et veillera à ce que les membres absents reçoivent une mise à jour écrite dans les 10 jours suivant la réunion.

Comité consultatif technique

Le rôle du Comité consultatif technique (CCT) est de soutenir l’établissement de normes nationales pour les services d’incendie autochtones, d’appuyer l’orientation et les paramètres de la recherche, de déterminer les nouveaux problèmes de sécurité publique et de fournir un forum national permettant aux services d’incendie autochtones de collaborer et de partager des informations. Le CCT est le premier forum qui permet à toutes les organisations de services d’incendie autochtones de collaborer.

Le CCT a évolué avec le développement du projet du Conseil national autochtone de la sécurité-incendie (CNASI). Le projet prévoit des invitations ouvertes à participer au développement et à l’amélioration continus des normes des services d’incendie autochtones, à orienter la recherche et à recommander l’élaboration des programmes du CNASI.

Dès le début, l’APAC est engagée à contribuer et à collaborer avec les organisations autochtones régionales et nationales pour soutenir la conception et le développement du projet du CNASI. Ces engagements ont été officiellement pris avant que l’APAC n’obtienne le financement nécessaire pour lancer le projet du CNASI.

Les organisations autochtones suivantes ont une invitation ouverte à participer au CCT :

  • First Nations Emergency Services Society of BC, FNESS (C.-B.)
  • Technical Services Alberta, TSAG (Alberta)
  • Grand conseil de Prince Albert/Saskatchewan First Nations Emergency Management PAGC/SFNEM (Sask.)
  • Ontario First Nations Technical Advisory Committee, OFNTSC (Ontario)
  • Nunavut Fire Marshal Office (T.-N.)
  • First Nations National Building Officers Association, FNNBOA (organisation nationale)
  • Assemblée des Premières Nations, logement et infrastructures (organisation nationale)
  • Association des pompiers autochtones du Canada, APAC (organisation nationale)

_

L’Association des pompiers autochtones du Canada (APAC) est un organe uni d’organisations autochtones régionales de services d’urgence et d’incendie de tout le Canada. Chaque organisation régionale nomme un représentant pour siéger au conseil d’administration de l’APAC.

Historique de l’Association des pompiers autochtones du Canada (APAC)

L’Association des pompiers autochtones du Canada (APAC) a été fondée le 19 septembre 1991 à Portage La Prairie, Manitoba, lorsqu’un groupe de pompiers autochtones a décidé de former une association nationale de pompiers autochtones. L’association travaille depuis de nombreuses années à la recherche et à la sensibilisation aux défis que doivent relever nos collectivités autochtones en matière de services d’incendie.

L’Association a été créée afin de :

  • représenter les intérêts de ces associations au niveau national;
  • aider à l’échange d’informations;
  • soutenir la mise en œuvre de services;
  • promouvoir des normes nationales en matière de prévention, d’éducation et de suppression des incendies au sein des collectivités autochtones du Canada.

Les quatre priorités de l’APAC

  • Prévention des incendies
  • Défendre la mise en œuvre de normes législatives
  • Normes d’exploitation des services d’incendie
  • Coordination nationale des services d’incendie et d’urgence dans les collectivités autochtones
Cette approche stratégique permet aux collectivités autochtones de combler l’écart entre les services d’incendie et ceux des collectivités non autochtones et d’atteindre un niveau de service comparable. Pour atteindre ces résultats, l’APAC travaille en collaboration avec les gouvernements fédéral et provinciaux, les organisations nationales de services d’incendie et d’autres organisations autochtones.