Tirer des leçons du passé, investir dans l’avenir : présentation du système national de rapport sur les incendies

Mar 12, 2021 | Newsletter du mars 2021

Tirer des leçons du passé, investir dans l’avenir : présentation du système national de rapport sur les incendies

Un incendie est un incident dévastateur pour une communauté – la perte de vies ou de biens est un événement grave et traumatisant. Le projet du Conseil national autochtone en sécurité-incendie (CNASI) apporte un soutien aux communautés au moyen de programmes de formation, d’ateliers et de services, comme la recherche de la cause, de l’origine et des circonstances des incendies, mais aussi par la création du système national de rapport sur les incidenties (SNRI).

Le SNRII a été conçu pour combler un besoin important en sécurité-incendie, à savoir le manque de données sur les incidents liés aux incendies dans les communautés autochtones. Le SNRI établit une nouvelle norme pour la recherche de données en examinant l’ensemble du système et en se concentrant, avec précision, sur les incidents liés aux incendies qui ont une incidence sur les communautés autochtones. Ces données n’existent pas actuellement. Un programme de cette nature axé sur les Autochtones est unique et c’est le premier du genre à prendre en compte tous les aspects de la sécurité-incendie

Qu’est-ce que le SNRI?

Nous savons qu’entre 70 % et 75 % de tous les incidents liés aux incendies se produisent à l’intérieur des résidences.1 Ce type de données n’a jamais été documenté dans les communauté autochtones. Le SNRI est un système qui recueille, stocke et analyse les données relatives aux incendies. Après la collecte de détails sur les incendies, le SNRI examine la cause, l’origine et les circonstances des incendies afin d’identifier les risques et d’attirer l’attention sur les tendances, notamment les facteurs sociaux tels que les conditions de logement, l’âge, le sexe et la présence de détecteurs de fumée en bon état de marche. L’objectif du SNRI est d’établir une compréhension fondamentale des données démographiques et techniques liées aux incendies – qui, quoi, pourquoi, où et comment. Une fois ces informations recueillies, des tendances, ou des indices, commencent à se dégager. Cela ouvre la voie à des actions claires et ciblées qui peuvent réduire les blessures , les dommages matériels et les pertes de vies humaines liées aux incendies dans les communautés autochtones. Elles soutiennent la prise de décision à long terme afin de garantir que les autochtones bénéficient du même niveau de protection que les autres.

Le SNRI est une initiative à long terme. Il faudra du temps pour profiter pleinement de tous les bénéfices de ce système. Cependant, plus les incendies seront signalés, plus nous recueillerons de données, plus vite nous commencerons à voir apparaître des tendances, des lacunes et des risques. Ces informations sont inestimables pour orienter les programmes de formation et de prévention en sécurité-incendie et en sécurité des personnes, les futures initiatives d’éducation du public, les besoins en infrastructures et la planification économique à long terme.

Le SNRI consiste à investir dans l’avenir et il nous faudra du temps.

1: STATISTIQUE CANADA, Statistiques incendie au Canada, 2005 à 2014, gouvernement du Canada, 2017.

J’ai soumis un rapport. Qu’adviendra-t-il des données maintenant?

Les données provenant des rapports d’incidents d’incendie seront utilisées pour:

  • Les programmes de prévention des incendies etdl’éducation du public;
  • la formation pour les membres de la communauté et les services d’incendie;
  • les investissements dans les infrastructures, comme les programmes de formation et d’installation des systèmes d’alarmes incendie et ’extincteurs, ainsi que leurs programmes d’entretien continu;
  • la planification économique;
  • les processus normalisés d’inspection des bâtiments;
  • L’encadrement des inspection pour garantir la qualité et le respect des normes.

Nous avons besoin de votre aide!

Les avantages de la collecte et de l’analyse des rapports d’incendie ne seront réalité que si les communautés rapportent leurs données en signalant les incidents passés et présents. Cela nécessitera un engagement permanent. Si nous travaillons ensemble, nous pouvons créer une compréhension réelle des problèmes liés à la sécurité-incendie et à la sécurité des personnes dans les communautés autochtones. Plus nous recevrons de rapports, plus nous serons en mesure d’identifier les tendances et orienter la connaissance, la sensibilisation, la recherche et le financement là où c’est le plus nécessaire. Nous sommes ravis que ce système soit opérationnel et nous sommes impatients de travailler avec les communautés pour collecter les informations nécessaires pour réaliser des changements positifs!