Prendre soin des nôtres  

Ce fut une dure année – la pandémie, un hiver où nous étions isolés et un printemps difficile.

Nous sommes plus forts lorsque nous sommes unis, même lorsque la chaleur de l’été a entraîné des incendies et de la fumée et forcé l’évacuation de beaucoup de résidences.  

Quoi qu’il en soit, nos professionnels des services d’incendie et d’urgence hautement qualifiés et courageux n’ont cessé de servir nos communautés, consacrant temps et énergie afin d’assurer la sécurité de nos communautés malgré de nombreux défis. Pour beaucoup d’entre eux, ce fut un défi supplémentaire d’assurer la sécurité incendie et la sécurité des personnes pendant la pandémie. Maintenant, plus que jamais, la santé mentale joue un rôle important dans la santé et le bien-être des pompiers. 

La résilience, le soutien des pairs et l’appui communautaire contribuent grandement à maintenir la santé mentale, et ce qui est encore plus important, c’est le modèle de résilience des pompiers autochtones. Nos pompiers autochtones travaillent et habitent dans des communautés très unies, ce qui nécessite une force unique. Le CNASI reconnait que la résilience est nécessaire au sein des services, des communautés et au niveau individuel, et travaille sur des programmes et des partenariats fondamentaux pour fournir aux services d’incendie autochtones le soutien dont ils ont besoin. 

Nous demandons à nos dirigeants communautaires de reconnaitre davantage les premiers intervenants et les bénévoles de première ligne pour assurer leur santé et leur sécurité alors qu’ils luttent pour nous protéger.